Vignerons de père en fils
depuis 1925
Vinification

Fermentation alcoolique et cuvaison
La vinification a évolué avec le temps et de nombreuses pratiques qui autrefois se faisaient manuellement sont maintenant mécanisées.

Le raisin est ramassé a l'aide d'une machine à vendanger dont les performances sont a la hauteur d'une récolte manuelle.
Nous effectuons une séparation du jus et des baies de raisins à l'aide d'une table vibrante. Ces jus seront analysés (sucre, acidité) et réincorporés ou non suivant les résultats.

Cette vendange est ensuite éraflée mécaniquement ceci afin de séparer les grains des rafles (les tanins contenus dans les raffles sont de qualité insuffisante).

Les grains ainsi séparés sont ensuite légèrement éclatés à l'aide d'un fouloir. L'ensemble jus-peau-pulpe, est envoyé dans les cuves par une pompe qui véhicule le raisin sans jamais l'écraser.

La fermentation alcoolique commence principalement 2 à 3 jours après l'encuvage, et va durer 5 à 8 jours.

La fermentation terminée, le sucre du raisin étant totalement transformé en alcool, le vin reste encore dans la cuve une quinzaine de jours (c'est ce que l'on appelle la cuvaison) afin d'extraire un maximum d'arômes, de tanins.

Depuis 1997 nous sommes équipés d'un système de régulation de température qui permet de réaliser une vinification idéale adaptée à chaque cuve.

Écoulage et pressurage :

Nous dégustons les vins en fin de cuvaison 2 à 3 fois par semaine.
Dès lors que nous sommes satisfaits des vins, l'écoulage peut commencer. Cette opération consiste a séparer le vin (jus de goutte) du marc.
Le vin est envoyé seul dans une cuve et le marc est alors transporté dans un pressoir pneumatique qui le comprime pour en extraire le vin qui y reste encore.
Ce vin est appelé « vin de presse ».

Fermentation malolactique :

Cette fermentation se produit naturellement après la fermentation alcoolique. Elle dure une dizaine de jours. Elle a pour conséquence de transformer l'acide malique contenu naturellement dans le vin en acide lactique.

Il devient alors plus souple et plus aromatique.

L'assemblage :

C'est une opération très importante déterminant la qualité des futurs vins. L'assemblage consiste à choisir les cuves qui feront du Bordeaux Supérieur et celles qui ferontdu Bordeaux rouge.

Cette opération nécessite de nombreuses dégustations et peut s'étendre sur plusieurs semaines.

ÉLEVAGE en BARRIQUE :

Après sélection et assemblage des meilleures cuves, une partie est mise en barriques de chêne pendant une année.
La production s'élève à 3 000 bouteilles.

copyright ©2005-2018 CHÂTEAU LES MILLAUX